Une colle chirurgicale inspirée de la bave de limace

Limace

Une équipe de Harvard a mis au point une colle chirurgicale ultra-résistante en reproduisant les propriétés de la bave sécrétée par la limace.

La bave de la limace lui sert de moyen de défense quand elle est attaquée », dit Jianyu Li, l’auteur principal de l’étude publiée jeudi dans la revue Science.

Cette nouvelle colle chirurgicale pourrait pallier les inconvénients des colles qui existent déjà : manque de solidité ou de souplesse, inefficacité en milieu humide…

Dans la revue Science, des chercheurs de l’université de Harvard (États-Unis) expliquent qu’ils ont étudié le mucus de limaces communes en Europe (Arion subfuscus) pour créer une glu compatible avec les cellules et efficace sur des tissus en mouvement ou humides. La bave de limace contient une substance dure avec des protéines chargées positivement. Les chercheurs ont développé une variante de cette glu naturelle en utilisant des polymères chargés positivement dans un gel à base d’eau (hydrogel). Les polymères forment des liens avec l’hydrogel et la surface des tissus biologiques pour les coller.

Les chercheurs ont testé la colle sur un coeur de porc baigné de sang et elle a parfaitement fonctionné. Elle a aussi été essayée sur divers organes de rats ainsi que sur la peau, le cartilage, les artères et le foie de porcs. Sur le rat, une rustine a bien fonctionné tout au long d’un test de deux semaines. « Nous devons maintenant viser des essais cliniques sur les humains », dit M. Li.

David Mooney, un des auteurs de l’étude, a affirmé dans The Guardian : « Cela démontre que les propriétés du mucus des limaces peuvent inspirer la conception de nouveaux adhésifs, et ces adhésifs ont des propriétés grandement supérieures à celles des adhésifs médicaux actuellement disponibles ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *