Les enfants doivent-ils mettre des chaussures à la maison ?

Partagez

La plupart des parents “embêtent” leurs enfants avec le port de chaussures à la maison. Mais est-ce justifié ?

Il faut savoir que le pied de l’enfant, qui se développe durant la vie intra-utérine, continue à se développer et à grandir jusqu’à ce qu’il atteigne sa taille définitive à l’adolescence. À 2 ans, il est à 50 % de sa croissance. Et donc, si l’enfant chausse du 19 à cet âge, il fera du 38 en fin de croissance.

À la naissance, les pieds des nouveaux nés et nourrissons sont mous et potelés car peu musclés. Leur ossification n’est pas complète. Par la suite, les cartilages s’ossifient et la voûte plantaire se creuse, très progressivement, pendant plus d’une dizaine d’années. Cette phase de croissance est sensible. Si l’enfant subit une infection ou un traumatisme, le risque de séquelles est plus important que pour un adulte dont le pied a achevé sa formation.

La nature fait bien les choses. Le pied nu est le meilleur chaussage : Il ne faut chausser les enfants que lorsqu’ils commencent à marcher et pas tout le temps. À la maison, sur les surfaces sans danger, marcher pieds nus développe le pied, les muscles et permet de découvrir la sensation des appuis au sol, qui font partie intégrante de l’apprentissage de la marche.

Une autre idée reçue est celle qui est véhiculée par les messages marketing et qui prétend que les chaussures chères sont les meilleures. Les chaussures rigides qui “maintiennent la voûte” n’ont aucun intérêt. Elles ne préviennent pas les déformations comme les pieds plats. L’unique conseil médical est de ne pas entraver la croissance du pied en choisissant une pointure au-dessus jusqu’à l’âge de 4 ans.


Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *