Archives par mot-clé : greffe

Première greffe du foie d’une mère séropositive à son enfant

SIDA : Première greffe du foie d’une mère séropositive à son enfant séronégatif

À Johannesburg, en Afrique du Sud, un enfant gravement malade a subi une transplantation du foie de sa mère séropositive. Le jeune patient n’a pas été contaminé par le virus du Sida et se porte bien.

Un article paru dans la revue AIDS nous apprend qu’à l’automne dernier, un enfant séronégatif malade du foie a subi une greffe d’un genre particulier. Sa mère, porteuse du virus du VIH, lui a fait ce don. Elle était sous trithérapie et avait donc une charge virale indétectable. Pour sauver la vie de l’enfant, l’équipe médicale n’a eu d’autre choix que de lui greffer une partie du foie de sa mère.

Mais le risque n’était pas nul. En effet, même sans charge virale détectable, une personne séropositive peut transmettre le virus lors d’une greffe d’organe, au cours de laquelle des cellules réservoirs du virus peuvent être transmises au receveur. Mais, même si l’opération présentait ce risque, il faut savoir que sans greffe, l’enfant serait certainement décédé.

L’équipe médicale s’est toutefois attendue au pire. “Dans les semaines qui ont suivi la greffe, nous pensions que l’enfant était séropositif”, reconnaît le chirurgien Jean Botha. Un traitement rétroviral a été prescrit à l’enfant avant la greffe et a semble-t-il fonctionné : à ce jour, il ne présente aucun signe d’infection. Il suit toujours un traitement anti-VIH de manière préventive. Le risque est que le virus se manifeste dans l’organisme d’ici quelques mois ou années.

Cette “première mondiale” offre selon l’équipe médicale de l’Université du Witwatersrand, à Johannesburg, de nouvelles perspectives pour les malades qui sont dans l’attente désespérée d’un organe. “Elle présente un nouveau vivier de donneurs vivants qui pourraient permettre de sauver des vies”, affirment les chercheurs.

 

 

 

Première greffe des deux mains chez un enfant

Zion Harvey

Selon la revue médicale The Lancet, Zion Harvey est le premier enfant greffé des mains avec succès. 18 mois après l’intervention, cet enfant peut manger, écrire et s’habiller seul.
L’intervention effectuée par une équipe américaine a duré dix heures. Le temps nécessaire pour raccorder artères, veines, nerfs, tendons, muscles et os.

Continuer la lecture